Au printemps…

25 August, 2008

Mon dernier amour
est mort au printemps

Frêle, fragile,
Il naquit en hiver

C’était un amour
précoce…

Il vécut peu de temps
juste une parenthèse d’hiver

Et puis,
il ferma les yeux.

Personne ne se trouva
près de lui
à sa dernière heure.

Alors qu’à l’enterrement,
oh… à l’enterrement,
nous étions tous les deux.

Certes, le discours d’adieux
solennel
n’y manqua pas.

Et aussi, quelques larmes
de crocodile
(sur le fond)

Les cordes ne l’avaient
encore offert
à la terre

pendant que nous deux
mâchions, impatients,
comme un mégot jauni

la fuite.

Mon dernier amour
est mort au printemps

De lui,
Il me reste encore,
quelques pétales de fleur,
fanées, sur mes cheveux.

Ceci était sa vie,
ses poumons fragiles,
détruits par la gelée.

Et depuis,
le printemps venu,
tous les deux
nous allons fleurir
la tombe.

Comme une poche arrachée,
à chaque printemps,
mon cœur déborde
de sourires de mon amour
défunt

Mon dernier amour
est mort au printemps…

Et maintenant,
dîtes-moi,
comment peut-il mourir
un amour au printemps ?…

__________________
perktheu U.Nerguti

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: